« C'est mon client, c'est pour lui que je travaille chaque jour »

En coulisses : les concepteurs de la MISSION SIMPLICITÉ dressent le bilan

En 2013, MEVACO a lancé une campagne publicitaire bien particulière, baptisée « MISSION SIMPLICITÉ ». Cette campagne européenne « normale » ciblant l'artisanat s’est finalement transformée en une série de rencontres passionnantes avec les personnes pour lesquelles MEVACO travaille chaque jour. Curieux de savoir quels enseignements MEVACO en a retirés, nous avons posé la question à Stephan Geiger, Directeur Général, Ägidius Jung, Directeur Ventes et Communication, et Kristin Fleer, du service Marketing.
Selon vous, quels changements la MISSION SIMPLICITÉ a-t-elle suscités au sein de l'entreprise ?

Ägidius Jung: Avant, nous avions des photographies d'architecture dans nos salles de réunion. Aujourd'hui, nous les avons remplacées par les portraits des artisans que nous avons rencontrés. Tous nos sites ont été transformés par la campagne. Quand on regarde les gens sur les photos en se disant : « c'est mon client, c'est pour lui que je travaille chaque jour », je crois qu'inconsciemment, les choses changent.

Kristin Fleer: Aujourd'hui, l'intérêt du client est devenu l'une de nos priorités. C'est notre prestation qui lui fournit des avantages.

Aujourd'hui, l'intérêt du client est devenu l'une de nos priorités.

Stephan Geiger: Nous avons toujours été passionnés par nos produits. Nous n'avons jamais cessé de mettre en avant notre potentiel et l'esthétique de nos produits. Pour cette campagne, nous nous sommes vraiment intéressés à nos clients et cela a bien sûr eu un impact en interne. Chaque jour, nous veillons à ne pas tomber dans le culte du produit et à soigner notre communication avec nos partenaires. C'est un point essentiel que nos clients apprécient particulièrement : nous leur montrons notre volonté de travailler ensemble tout en privilégiant la simplicité dans leur intérêt.

Les réponses des clients lors des entretiens sont-elles authentiques ?

Ägidius Jung: Nous n'avons pas eu à forcer nos clients pour qu'ils parlent de MEVACO (rires), j'étais présent aux soirées avec les clients. Nous avons reçu des compliments et bien sûr aussi quelques critiques, mais les phrases inscrites sous ces portraits sont authentiques, nous n'avons pas eu à les dicter à nos clients. C'est aussi comme ça que j'ai su que nous étions sur la bonne voie.

Quels changements pensez-vous apporter à la campagne dans les mois qui viennent ?

Ägidius Jung: Je trouve dommage de n'interviewer que des artisans de la région. J'estime qu'il est important de présenter des artisans travaillant dans d'autres pays européens, dont le nom indiquerait que nous sommes une entreprise européenne.

C'est comme ça que j'ai su que nous étions sur la bonne voie.

Y aura-t-il une MISSION SIMPLICITÉ 3.0 ?

Ägidius Jung: Notre campagne publicitaire vit, évolue. Nous allons continuer en nous tournant toujours plus vers nos clients. Vers les personnes pour lesquelles nous faisons tout ça finalement.

Stephan Geiger: Mais notre credo reste le même.

Ägidius Jung: Il nous paraît important de montrer aux clients que nous ne sommes pas à côté de la plaque, que nous les connaissons, que nous parlons la même langue et que nous les comprenons .

Kristin Fleer: « Nous vous comprenons et nous voulons vous comprendre ». Même quand nous ne comprenons pas certaines choses au premier abord, nous avons l'ambition d'y parvenir ensuite. Nous allons toujours au fond des choses.

Qu'est-ce qui vous a réellement surpris lors de cette campagne publicitaire ?

Stephan Geiger: J'ai été étonné de constater l'enthousiasme des participants à la première table ronde et de voir que cet intérêt n'a jamais faibli. J'ai trouvé ça vraiment remarquable.

MISSION SIMPLICITÉ

La campagne publicitaire MISSION SIMPLICITÉ a été lancée par MEVACO avec pour groupe cible l'artisanat. Elle consiste à interviewer les clients de l'entreprise et à les photographier dans leurs ateliers. Les artisans se rencontrent à l'occasion de tables rondes et échangent directement avec MEVACO.

Revenir au début de la page